Emmanuel Négrier : « La crise du coronavirus ne pouvait pas tomber plus mal pour les festivals français »

2,3 milliards d’euros au minimum, voilà la facture de l’annulation de presque tous les festivals culturels cet été selon une étude universitaire. Ce désastre économique survient dans un contexte de concurrence exacerbée. Entretien avec le responsable de l’étude, Emmanuel Négrier, chercheur au CNRS.

Lire la suite sur : Emmanuel Négrier : « La crise du coronavirus ne pouvait pas tomber plus mal pour les festivals français »